Il n’y a aucune difficultées à prendre soin des animaux, et à leur présenter un toit agréable ainsi qu’un foyer adorant. Mais à quel prix ? Y avez-vous déjà pensé ?

tout comme cela peut être un remboursement partiel ou en totalité. Autrement dit, cela concerne à la fois les vaccins, les soins dentaires, les médicaments et les soins en cas de maladie ou d’accidents ainsi que les analyses et les opérations.

Les premières sont généralement les moins onéreuses et elles ne couvrent qu’une partie que vous aurez engagées pour votre animal domestique. Ce qui inclut la prise en charge en cas d’accidents, d’entrée en clinique ou de chirurgie.

Les frais d’euthanasie et de crémation peuvent être remboursés. En revanche, ce type de option est rare sur le marché.

il existe certaines assurances qui proposent un remboursement des interventions de prévention comme les vaccins et les vermifuges, ou encore un remboursement pour les détartrages. Mais, encore une fois, ce n’est pas une règle indispensable.

Chaque assurance pose leurs exclusions. A la souscription il faudra signaler à l’assureur les antécédents santé de votre animal. Ce dernier vous proposera alors un contrat conforme. Sans faute d’accord sur le parcours santé, vous vous remarquerez refuser tous remboursements concernant le passé santé de votre bête.

Pourtant, moins de 3% des maîtres français ont enregistré à une assurance pour chien ou une assurance pour chat. En comparaison, 40% des britanniques et 80% des suédois ont une assurance pour leur animal.

Catégories :