Il n’y a aucune difficultées à prendre soin des animaux, et à leur fournir un toit confortable ainsi qu’un foyer aimant. Mais à quel prix ? Y avez-vous déjà pensé ?

il s’agit plus de check up de vaccination, de soins médicaux simples chez le vétérinaire… Ce n’est que très rarement qu’il y a hospitalisations et interventions chirurgicales en cas de maladie ou d’accidents.

Ajoutez à ceux-ci la méthode de calcul de la cotisation mensuelle ainsi que l’offre de base aux garanties pour choisir la bonne assurance animaux qui vous avantagera.

Vous disposez même d’une compensation en cas de fugue de votre animal, de vol ou de perte. il existe des compagnies qui proposent une assurance chien en cas de décès de celui-ci. Les coûts d’euthanasie et de crémation peuvent être remboursés. En revanche, ce genre de formule est rare sur le marché.

il y a certaines mutuelles qui proposent un remboursement des interventions de prévention comme les vaccins et les vermifuges, ou aussi un remboursement pour les détartrages. Mais, encore une fois, ce n’est pas une règle indeniable.

concernant les chats : péritonite, leucopénie, immunodépression et enfin le virus leucomogène. Principalement, les exclusions sont sur ces types d’affections. Certaines compagnies ajoutent comme exclusions la césarienne, la stérilisation mais pas les soins santé suite à ce genre d’acte.

Pourtant, moins de 3% des maîtres français ont souscrit à une assurance pour chien ou une assurance pour félin. En comparaison, 40% des britanniques et 80% des suédois ont une assurance pour leur animal.

Catégories :